Le dan bau ou la quintessence de la musique vietnamienne.

Le dan bau ou la quintessence de la musique vietnamienne.Le dan bau vietnamien (monocorde vietnamien) fait partie des instruments de musique les plus originaux qui soient. De structure simpliste, il ressemble à une calebasse. D’une longueur de plus d’un mètre, l’instrument est fait à partir de matériaux très populaires donc faciles à trouver. Il consiste en une longue chape de bambou ou de bois de forme rectangulaire et en une corde tendue en soie ou en métal. La corde est attachée à une extrémité par une cheville de bois et fixée à l'autre extrémité par une tige de bambou ou de corne de buffle. L'instrument est donc constitué d'une caisse de résonnance et d'une corde unique, reposant sur un chevalet mobile, qui, par conséquent, en détermine la fréquence. Il faut savoir en effet que la hauteur acoustique d'une corde tendue dépend de sa longueur et de son poids.

Pour ce qui est du jeu, la main droite pince la corde à l'aide d'un plectre, en différents endroits correspondant aux "nœuds d'harmoniques" de la corde. La main gauche quant à elle permet de moduler les notes ainsi obtenues en manipulant la tige vers l'avant ou vers l'arrière. 

L’originalité du dan bau réside dans la forte capacité d’ondulation des sons émis et l’utilisation de la tige, l’équivalent du manche d’un instrument à cordes. Si sur d’autres instruments à cordes, on obtient les variations de notes grâce aux frettes installées sur le manche, sur le dan bau, celles-ci n’existent pas et c’est la main du musicien qui crée les variations de hauteur. 

Le dan bau est souvent utilisé dans les activités communautaires des Vietnamiens. C’est aussi un instrument indispensable dans l’orchestre de musique traditionnelle. Il peut être joué en solo ou avec d’autres instruments traditionnels ou modernes. Cet instrument qui ne ressemble à aucun autre monocorde dans le monde, est une création purement vietnamienne.

Le dan bau est comme des chants populaires qui sont nés lorsque les Vietnamiens ont su qu’ils étaient Vietnamiens. Il y a trois choses qu’on devra faire dans les plus brefs délais.Primo, organiser un symposium national ou international dans le but d’affirmer haut et fort que le dan bau est une création vietnamienne. Secundo, établir un dossier national du dan bau et tertio, établir un dictionnaire de la musique traditionnelle vietnamienne qui contiendrait, entre autres, des connaissances fondamentales sur l’art du dan bau.

Typiquement vietnamien, le dan bau occupe une place de choix dans des concerts donnés par des musiciens vietnamiens à l’intention d’hôtes étrangers ou lors de tournées internationales. Il est capable de jouer toutes sortes de musique et le public étranger est souvent agréablement surpris de l’entendre restituer des mélodies connues.

S’il fallait choisir un seul instrument comme ambassadeur de la musique vietnamienne, le dan bau serait sans aucun doute le meilleur candidat.

 


Vous aimerez aussi:

Vietnam: le programme pilote e-Visa entériné.

Le 25 Mai 2020, le Premier Ministre vietnamien a signé une résolution qui officialise la liste des 80 nationalités éligibles à l'obtention d'un visa électronique ainsi que les points d'entrée dans le pays proposés aux titulaires d'e-Visas.

Des mains géantes bercent le nouveau Golden Bridge du Vietnam.

Une paire de mains géantes en pierre émergent des collines verdoyantes du Vietnam, soulevant un pont brillant vers le ciel. Cau Vang (qui signifie « pont d’or » vient d’ouvrir près de Da Nang au cœur du pays, ajoutant une raison supplémentaire d’explorer la destination toujours populaire.

Charte du Voyageur responsable d'Exoland Travel

Un voyage n’est pas un acte anodin, il est motivé par un désir de rencontre avec un peuple, sa culture et son territoire. Mais pour que cette découverte soit possible pour les générations futures le voyageur a une responsabilité envers le pays d’accueil et ses habitants.

Les rizières en terrasse du Nord du Vietnam

Les rizières en terrasse font le bonheur des touristes et des photographes. Ceux qui ont posé leur pied, ne serait-ce qu’une seule fois, dans les régions montagneuses du Nord du Vietnam, gardent à jamais gravés dans leurs mémoires ces champs ondulant au milieu de vallées ou sur le flanc des montagnes. Ces beaux paysages sont caractéristiques d’une culture ancestrale préservée par les minorités ethniques de la région.

CONTACT Demande de devis