Les rizières en terrasse du Nord du Vietnam

Les rizières en terrasse font le bonheur des touristes et des photographes. Ceux qui ont posé leur pied, ne serait-ce qu’une seule fois, dans les régions montagneuses du Nord du Vietnam, gardent à jamais gravés dans leurs mémoires ces champs ondulant au milieu de vallées ou sur le flanc des montagnes. Ces beaux paysages sont caractéristiques d’une culture ancestrale préservée par les minorités ethniques de la région.
voyage vietnam

L’histoire des rizières en terrasse au Vietnam est étroitement liée à celle des ethnies minoritaires qui peuplent les régions montagneuses du Nord du Vietnam. Chacune a trouvé sa propre façon de travailler la terre, sa propre agriculture, en fait. Les Thais blancs ont toujours pratiqué la riziculture aquatique. Quelles que soient les terres, on essaie de les adapter au riz aquatique.
Les rizières en terrasse, ou plus exactement « rizières en gradins », sont l’une de ces géniales adaptations. Gradins parce que chaque rizière se décline en plusieurs niveaux, chaque niveau étant un petit champ. Plus il y a de niveaux, plus le propriétaire force l’admiration pour sa performance agricole. Il choisit des flancs de colline ou de montagne nantis de terres fertiles pour en faire de petits champs plus ou moins plats, qui se succèdent sur des niveaux différents. C’est le défrichage qui est l’étape la plus fatiguante. Il faut choisir des flancs ni trop inclinés ni trop caillouteux. Tant mieux s’il y a des herbes épaisses ou de grands arbres.

Après le défrichage, vient l’irrigation. Ce sont les hommes qui s’occupent de creuser des canaux d’irrigation et qui veillent à ce que le champ soit irrigué en permanence. L’eau est conduite depuis le niveau supérieur jusqu’aux niveaux inférieurs, chaque petit champ étant une partie de ce système d’irrigation original. Lorsque les champs installés sur le flanc d’une même colline ou d’une même montagne appartiennent à plusieurs familles, celles-ci se partagent les tâches de protection, de gestion et de répartition de l’eau.
Pour  les H’Mong, les rizières en terrasse sont un trésor. Les moments où elles sont les plus belles, c’est en début de saison, quand l’eau est partout ; lorsque le riz pousse, verdoyant et lorsqu’il mûrit en jaunissant.
Vues sous n’importe quel angle, les rizières en terrasse sont un véritable spectacle pour les yeux. Pour les touristes et les photographes, le mois d’octobre est le moment idéal pour contempler ces merveilles. Le mois d’octobre, c’est la saison de la récolte principale. Entre les champs dorés prêts à être récoltés, s’entremêlent des champs où une partie du riz reste encore verte.
Les rizières en terrasse les plus connues du Vietnam se trouvent dans le Nord-Ouest du pays : à Sapa, dans la province de Lao Cai, à Mu Cang Chai, dans la province d’Yen Bai, à Hoang Su Phi, dans la province de Ha Giang. Mais il y en a aussi de très belles à Da Lat et dans la province de Thanh Hoa, au centre du pays.


Related news

Le dan bau ou la quintessence de la musique vietnamienne.

Il existe de par le monde toute une panoplie d’instruments monocordes, mais celui du Vietnam, le dan bau, est très particulier. Avec ses sonorités limpides et chaleureuses, il est l’interprète par excellence de l’âme et de la langue vietnamiennes.

Charte du Voyageur responsable d'Exoland Travel

Un voyage n’est pas un acte anodin, il est motivé par un désir de rencontre avec un peuple, sa culture et son territoire. Mais pour que cette découverte soit possible pour les générations futures le voyageur a une responsabilité envers le pays d’accueil et ses habitants.

Chapeau conique du Vietnam

Plus qu’un simple moyen de protection contre le soleil et la pluie, le chapeau conique vietnamien implique une signification historique et culturelle. Dans un pays tropical de soleil de­­­ plomb et des pluies torrentielles tel que le Vietnam, le chapeau conique s’avère très pratique sur la route comme dans les rizières.

Des mains géantes bercent le nouveau Golden Bridge du Vietnam.

Une paire de mains géantes en pierre émergent des collines verdoyantes du Vietnam, soulevant un pont brillant vers le ciel. Cau Vang (qui signifie « pont d’or » vient d’ouvrir près de Da Nang au cœur du pays, ajoutant une raison supplémentaire d’explorer la destination toujours populaire.

Délivrance à titre expérimental du visa électronique (e-visa)

Le Viet Nam délivre l'e-visa à titre expérimentale pendant deux ans, à partir du 1er février 2017, aux citoyens d’une quarantaine de pays asiatiques, européens et américains. À partir du 29 novembre 2017, le Gouvernement vietnamien a ajouté 6 pays à la liste des pays dont les citoyens sont admissibles à une demande de l’e-visa.

Son Doong, la plus grande grotte du monde au Vietnam.

Perdue dans la jungle, à quelques kilomètres de la frontière avec le Laos, la caverne de Son Doong n’a été découverte qu’en 1991. Et il fallut attendre encore 18 ans pour qu’une équipe britannique en explore les galeries, découvrant ainsi la plus grande cavité au monde. On murmure qu’un Boing 747 pourrait y voler tranquillement ou encore qu’on pourrait construire un immeuble de 40 étages dans les entrailles de Son Doong.

CONTACT Demande de devis