TAY NINH

Située à 100 km au nord-ouest de Hô Chi Minh-Ville, Tây Ninh vaut une excursion, ne serait-ce que pour son temple caodaïste (ou cao dai). 

Révélé à partir de 1926, le caodaïsme est à mi-chemin entre religion et secte. Il reprend les préceptes du christianisme, du taoïsme, du bouddhisme, du confucianisme et du culte des "génies" d’où le caractère universel du mouvement religieux. 
Mais celui-ci impose à ses fidèles des principes quelque peu drastiques – être végétarien, ne pas boire d’alcool, ne pas avoir de relations sexuelles – et des pratiques plus ou moins loufoques proches du spiritisme – la consultation, via un médium, de personnalités défuntes.

Après la construction du temple en 1933, la petite ville du Sud Vietnam est, en quelque sorte, devenue le siège de la secte caodaïste. L’édifice à l’effigie de cette doctrine religieuse s’intègre à un ensemble d’édifices jaune pastel, renfermant des écoles ou des administrations. Cela offre donc un décalage architectural, d’autant que le temple, lui-même, affiche une diversité de styles. Les deux clochers sont emprunts d’architecture européenne tandis que le dallage intérieur affiche des lignes orientales. Par ailleurs la façade est ornée de hauts-reliefs figurant des saints cadoïstes. A l’intérieur, seuls les piliers – sur lesquels sont sculptés des cobras et des dragons – évoquent l’Asie. En effet, on peut voir, sur les murs, des peintures où se côtoient les trois "maîtres spirituels" du caodaïsme: Victor Hugo, le poète vietnamien Nguyên Binh Khiem et le nationaliste chinois Sun Yat Sen.

Le temple demeure aujourd’hui encore un lieu où se déroulent des offices religieux bouddhiste, chrétien et spirite. Les visiteurs peuvent assister à l’une des quatre messes quotidiennes depuis l’une des galeries aménagées en hauteur, de part et d’autre de la nef. Les cérémonies, d’une heure environ, sont hautes en couleur. Les prêtres portent une coiffe noire. Les religieux sont affublés d’une robe jaune, bleue ou rouge selon qu’ils sont bouddhistes, taoïstes ou chrétiens. Enfin, les fidèles sont vêtus d’une robe blanche. Prières et combustion d’encens accompagnent le rituel.


Vous aimerez aussi:

MUI NE

C'est une magnifique et paisible plage qui apparaît très longue et sur lequel à côté des pêcheurs qui ramènent le produit de leurs pêches et accostent à même la plage, c'est aussi le domaine des surfeurs et des sportifs

SAIGON

Ho Chi Minh ville, la première ville du Vietnam, anciennement connu sous le nom de Saigon, possède de nombreux ouvrages architecturaux dignes d’intérêt, marqués par des origines sino-vietnamo - européennes: la maison aux Dragons, le théâtre municipal, le poste central, des pagodes anciennes et des églises,…

MY THO

My Tho (72 km de Saigon), qui signifie «la bonne herbe parfumée», est la plus proche ville de Ho Chi Minh et la capitale de la province de Tiên-Giang. Elle est située sur la rive du bras nord du Mékong.

ILE PHU QUOC

Pour les amateurs de mer, Phu Quôc ne vous décevra en rien. Sa température varie entre 25°C et 28°C en saison des pluies et approche les 30 degrés pendant la saison sèche. L'eau est d'une limpidité et d'un bleu tels que l'on voit le fond.

CONTACT Demande de devis