Maison traditionnelle vietnamienne.

 La maison traditionnelle vietnamienne doit cadrer avec l’ensemble des activités du village. Elle est à la fois privée et publique, à la fois indépendante et corrélative. Les murs qui séparent les maisons procurent à chaque famille un espace fermé lequel s’ouvre en corrélation avec la conduite générale du village.

La maison traditionnelle vietnamienne suit plusieurs styles architecturaux dont les deux plus fréquents sont: primo, bâtiment principal et bâtiment secondaire disposés en angle droit (très répandu dans le delta du Nord Vietnam) et secundo, le bâtiment principal entre deux bâtiments secondaires.
Chaque maison comprend les parties suivantes : bâtiments principal, bâtiment secondaire, jardin, vivier, basse-cour, étable, cour de séchage, clôture et porte. Le paysan vietnamien sait exploiter les trois éléments « homme – terre - eau » pour stabiliser son environnement et recréer l’équilibre écologique dans sa demeure.

 

Le bâtiment principal est la partie essentielle. Il comprend un nombre impair de travées (1, 3, 5 ou 7) plus 2 appentis. Rares sont les maisons ayant un nombre pair de travées. Le nombre de travées comme le choix des matériaux sont fonctions des conditions financières de chaque famille et aussi des conditions environnementales. La disposition de l’édifice respecte les règles de la symétrie. La travée centrale tient lieu d'espace de culte et de réception. L’agencement de la maison trahit la partialité des constructeurs, les travées principales étant réservées aux hommes tandis que les femmes se contentent d’appentis ou de bâtiments secondaires.
La travée centrale reflète le caractère du propriétaire de la maison et est bien rangée avec ses colonnes ornées de motifs décoratifs et ses charpentes en bois finement sculptées. Dans la maison traditionnelle Viêt, l’autel des ancêtres est l’objet des soins attentifs de la famille. Il occupe la place d’honneur, au beau milieu de la travée principale, entouré de panneaux transversaux et de sentences parallèles.
Une maison solide peut durer plusieurs siècles. C’est une fortune qui se transmet de générations en générations. Elle symbolise la prospérité d’une famille, voire d’une lignée. Pour construire une maison, on s’entoure de précautions: choisir les matériaux, chercher l’heure, le jour, le mois et même l’année fastes avant de jeter les fondations. Les matériaux de construction sont soit le bois, le bambou, la terre ou la pierre…, selon les conditions économiques de chaque famille. Les murs sont en bois ou en torchis. Il existe aussi des maisons à toiture inclinée et recouverte de tuiles doubles (une tuile plate et une tuile à crochet), aux murs en brique badigeonnés de chaux, à l’aspect simple et modeste.
Derrière cette simplicité extérieure de la maison traditionnelle vietnamienne se cache la vigoureuse vitalité d’un peuple.


Vous aimerez aussi:

Bouddhisme - religion au Vietnam.

Le Bouddhisme est arrivé au Vietnam dès le 2ème siècle par le nord de l'Asie centrale et par des routes du Sud de l'Inde...

Marionnettes sur l'eau du Vietnam.

Les marionnettes sur l'eau est une technique millenaire qui date du 11e siecle, seulement connue d’un petit groupe des villageois à travers les siecle. La technique était transmise de pere en fils par les artistes, de generation en generation...

Mariage traditionnel vietnamien.

Selon la conception populaire vietnamienne, le mariage vietnamien est un des trois événements les plus importants dans la vie d’un vietnamien...

Histoire du Vietnam

L'histoire du Vietnam s'est développée avec des fortunes diverses, des progrès et des reculs, comme celle de tous les peuples...

CONTACT Demande de devis